LA MONTAGNE. les animaux

Publié le par LE BRIARD BRETON



LE LIEVRE VARIABLE

Le lièvre variable est apparenté au lièvre commun
 mais ne se croise pas avec ce dernier.
Il a la particularité de changer de couleur
 en fonction de la saison.
Son pelage blanchit en automne
pour être complètement blanc en hiver
Seule l'extrémité de ses oreilles restent noires.
 Au printemps, les poils bruns réapparaissent
pour lui donner la même couleur qu' un lièvre commun,
 à l' exception de sa queue, qui reste toujours blanche.

La femelle du  lièvre variable
comme celle du lièvre brun, la "hase",
 a une particularité: elle peut être fécondée
 une seconde fois avant la mise à bas.
 Elle porte donc simultanément les jeunes
prêts à naître et les embryons de la nichée suivante.
 On appelle ce phénoméne la "superfétation".

La maturité sexuelle est d' env.1 an.
La gestation chez la femelle dure de 45 à 63 jours
 et la portée est de 2 à 5 petits
 à raison de 1 à 3 portées par an.
 La longévité est de l' ordre de 12 ans.
On a observé des hybrides avec le lièvre commun,
 mais ils sont probablement stériles.

Son corps à une longueur de 45 à 62 cm
 et ses oreilles mesurent 6 à 10 cm.
A l' age adulte il pèse de 2 à 5,8 kg.
Il habite les forêts et les alpages, à partir de 1200 m
et on le trouve jusqu' à la limite des neiges eternelles
dans les Alpes, d'où son nom allemand

de "Lièvre des neiges".

 

Le lièvre variable se nourrit d' herbe, de mousse,
de baies, d' écorce et de bourgeons.
 

La période de reproduction se situe entre février et août.
 Les levrauts naissent avec leur pelage complet et les yeux ouverts,
ils sont capables de se déplacer de suite après leur naissance.



Traces de lièvre

Le lièvre variable n' est pas solitaire
et vit très souvent en communauté.
C'est un animal nocturne et crépusculaire.
Il se déplace très rapidement (60-70 km/heure),
 en courant et bondissant. Poursuivi, il fait des crochets.

Les prédateurs sont les carnivores terrestres
 (hermine, renard roux, chat sauvage, loup, lynx,)
et les rapaces (hibou grand-duc, aigle royal,
 chouette hulotte, buse et corneille noire pour les levrauts).
L’espèce subit de fortes pertes
durant les hivers
neigeux.

je suis l'auteur de ce petit tableau, intitulé
 
'La lune est le soleil des lièvres',
qui sera exposé, parmi d'autres, en mars 2009
à la Galerie de la Couronne à La Sarraz, près de Lausanne.
Cela me fait plaisir de le retrouver sur votre blog,
parmi ces magnifiques images de lièvres variables

voir les commentaires


6h11
Sources:
http://www.planete.org/fiches/lievre_variable.htm
http://www.esigge.ch/primaire/4-nature/07mammi/lievre/fiche.htm
http://www.trient.ch/faune.htm



Publié dans MONTAGNE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
Cela ne me gêne pas du tout, bien au contraire, je suis très contente de voir que mon tableau plaît. Vouz pouvez continuer à l'afficher librement.<br /> Bonne soirée<br /> Inma Abbet
Répondre
I
Bonjour, <br /> je suis l'auteur de ce petit tableau, intitulé 'La lune est le soleil des lièvres', qui sera exposé, parmi d'autres, en mars 2009 à la Galerie de la Couronne à La Sarraz, près de Lausanne. Cela me fait plaisir de le retrouver sur votre blog, parmi ces magnifiques images de lièvres variables, dont j'ignore si le nom savant 'Lepus timidus' renvoie à leur grande discrétion. Je tenais aussi à vous féliciter pour la beauté et la qualité de vos photos de paysages enneigés. <br /> <br /> Inma Abbet
Répondre
C
ils sont beaux.. je n'en ai jamais vu des lièvres blancs, chez nous, ils sont gris.. <br /> clem
Répondre