les pensées d'un reveur

Publié le par LE BRIARD BRETON


TOI

Deux jours sans se voir,
Deux jours sans espoir.
Vivement lundi matin,

Que tu sois sur mon chemin.

Sans toi, je ne suis rien.

Mais toi, tu le sais très bien.

Je t’aime, c’est mon obsession,

Ainsi qu’une véritable passion.

 

Seul ta personne m’intéresse,

Je me fou de tout le reste.

Une seule image, ton visage.

Qui revient dans mes bagages. 

Puisque je n’aime que toi.

Que je ne pense qu’as toi,

Mon avenir est avec toi.

Toi, rien que toi, toujours toi.

 

 

les pensées d’un rêveur

 N ° 098   écrit le 14-10-1966  par  JGRC   

 Sous le pseudonyme de Christian Gilles  

   Saint Jean les deux jumeaux 77660 


17h09

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article