les pensées d'un reveur

Publié le par LE BRIARD BRETON

 

NOUVELLE.

 

Oh !quelle drôle de nouvelle,

Il parait que je n’ai plus de belle.

Elle parlerait de mariage,

Mes aïeux, un vrai carnage.

 

Pas besoin de répondre,

Tous mes efforts s’effondrent.

Pas la peine de voir ma trombine.

Je glisse vers le fond de l’abîme.

 

Adieu toi, la fille que j’aimai,

Depuis cette rencontre de mai.

Jusqu'à cette maudite lettre,

Où le vil corbeau, défenestre.


Je ne suis pas prêt pour la fête.

Il y a de quoi baisser la tête

Confondre amour et amourette,

C’est une question de pirouette. 

Pensées d’un rêveur

N° 078 écrit le 28-04-1966 par JGRC= Christian Gilles

 A Saint Jean les deux jumeaux  77660

Modifié le 22-10-2004 a La  Gacilly  56200


4h58


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article