les pensées d'un reveur

Publié le par LE BRIARD BRETON

 

MAUDIT-JOUR

 

 

La main dans la main,

Sans peur du lendemain.

Nous étions deux enfants,

Perdus dans les tourments.

 

Ont croyaient a notre amour,

Pour toute notre vie.

Mais un maudit jour,

Tout a été enlevé, à la nuit.

 

Je t’ais beaucoup regretté,

Et je le regrette toujours.

Depuis que je t’ais quitté,

Il n’y a plus de beaux jours.

 

Que l’on écoute mes soupirs

Je suis vide, sans âme.

Il vaudrait mieux mourir,

Après un dernier blâme.  


 

Les pensées d’un rêveur

N ° 064  écrit le 01 & 02-03-1966  par  J-G-R-C

 Sous le pseudonyme de Christian Gilles

 A  Saint Jean  les deux jumeaux    77660

Modifié le 06.01.2009 a LA GACILLY

 

11h13
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article